Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 




 

 

 

livre      epaw-youtube  fed  rdp 

 

 

Santé > Victimes des éoliennes > Éoliennes : le gouvernement allemand envisage de payer les habitants vivant à proximité



fr
France

val

 fig

15 janvier 2020

Éoliennes : le gouvernement allemand envisage de payer les habitants vivant à proximité

Les communes désapprouvent une mesure qui vise selon eux à «payer les gens pour qu'ils se tiennent tranquilles».

Par

rfa

Qui veut d'une éolienne près de chez soi ? Face à cette question à laquelle la réponse est rarement positive, le gouvernement allemand envisage d'agiter la carotte. Ceux qui vivent près d'une éolienne pourraient ainsi recevoir une compensation financière, et ceux qui seraient en passe de le faire seraient également encouragés financièrement.

Proposée par les sociaux-démocrates (SPD), la mesure est soutenue par la chancelière allemande, Angela Merkel. Lors d'un événement dans le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, land minier du nord de l'Allemagne, celle-ci a admis que la transition énergétique ne serait pas vécue de la même manière par tous: «évidemment, il est très facile de soutenir de l'énergie éolienne quand on vit en ville. Mais quand on vit à la campagne, on peut être réellement affecté».

L'inquiétant ralentissement de l'énergie éolienne

Le rejet des éoliennes est loin d'être un simple problème de paix sociale : la production d'énergie éolienne allemande en est durement affectée. Les activismes locaux ont affecté le nombre de projets de construction d'éoliennes, qui est au plus bas depuis vingt ans - seulement 35 installations ont été bâties en 2019, une dégringolade de 80% par rapport à 2018. De quoi mettre à mal les projets énergétiques de l'Allemagne, qui s'est donné pour objectif d'atteindre 65% d'énergies renouvelables dans son mix d'ici 2030.

Or l'énergie éolienne ne compte actuellement que pour 10% du total de l'énergie produite en Allemagne. Selon une étude du groupe de réflexion Agora Energiewende,qui soutien la transition énergétique, les trois quarts de la capacité énergétique additionnelle dont a besoin le pays pour atteindre son objectif à horizon 2030 doivent provenir de l'éolien. Parallèlement, le gouvernement jongle avec deux autres agendas serrés: la mise à l'arrêt des réacteurs nucléaires, prévue pour 2022, et l'abandon du charbon, prévu au plus tard en 2038.

Extension du domaine des nuisances

Elle aussi bien consciente du problème que pose la fronde des riverains, l'industrie éolienne a donné sa bénédiction à la mesure de compensation financière proposée par le SPD. Ce n'est en revanche pas le cas des communes, qui sont inquiètes.

Uwan Brandl, président de l'Association allemande des villes et des municipalités, dénonce de l'argent destiné à faire taire: «il s'agit de payer des gens pour qu'ils se tiennent tranquilles, dénonce-t-il. Je ne pense pas que ce soit la direction à prendre. Si on commence à payer des gens pour qu'ils gardent le silence, cela va commencer avec les éoliennes mais bientôt, ça s'appliquera aux routes, ou à toute autre infrastructure. Le gouvernement ferait mieux de sensibiliser les gens et de leur dire que le changement ne peut arriver que s'ils acceptent d'y participer».

Le gouvernement prévoit de tracer les contours d'une solution d'ici la fin du premier trimestre - le montant de la compensation et le coût de la mesure ne sont en effet pas chiffrés à ce stade.

Parallèlement, les partis politiques allemands s'écharpent autour de la «règle des 1000 mètres», qui prévoit que des éoliennes ne puissent être construites à moins de 1000 mètres de résidences. Si ses modalités restent à fixer, la mesure affectera elle aussi la production éolienne. Selon les estimations, celle-ci pourrait baisser de 20 à 50% sur l'ensemble du territoire.


https://www.lefigaro.fr/conjoncture/eoliennes-le-gouvernement-allemand-envisage-de-payer-les-habitants-vivant-a-proximite-20200116
 

 

 


1234

Haut de page
Qui sommes-nous ?