Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 




 

 

books      epaw-video-en

 

 

Echos > 2012 > Arcinfo - L'étude sur les éoliennes fortement biaisée

Logo7 juillet 2012

L'étude sur les éoliennes fortement biaisée

Pro Crêtes, la Fédération pour la protection du patrimoine naturel jurassien, affirme que l'étude commandée par le canton du Jura sur les nuisances provoquées par les éoliennes est biaisée.

L'étude commandée par le canton du Jura sur les nuisances provoquées par les éoliennes est biaisée et n'a pas été menée sur le terrain mais seulement dans la documentation. C'est ce qu'affirme l'association Pro Crêtes, la Fédération pour la protection du patrimoine naturel jurassien.

La fédération constate que la société Equiterre émet de nombreuses réserves, reconnaissant les nuisances produites par les éoliennes, tel que cela résulte des études réalisées dans le monde. L'étude présentée au canton du Jura n'est toutefois pas une étude sur le terrain, mais une étude documentaire.

Pro Crêtes s'étonne que le canton du Jura, qui a tout en mains, puisque des parcs éoliens sont installés sur son territoire, ne fasse pas réaliser une étude sur le terrain, avec des appareils performants, des sons et infrasons produits par les éoliennes sur son territoire et les fassent ensuite analyser par des ingénieurs en acoustique et des médecins spécialistes de l'audition.

Selon Pro Crêtes, les collaborateurs d'Equiterre sont spécialistes de géographie ou de sciences politiques mais aucun n'est ingénieur en acoustique ou spécialiste de l'audition. Pourtant, on dispose en Suisse de nombreux scientifiques dans ce domaine, ne serait-ce qu'à l'EPFL qui accepterait certainement volontiers de réaliser une vraie une étude sur le terrain. Cette étude a été demandée à de nombreuses reprises, notamment par les voisins des parcs éoliens jurassiens mais elle est systématiquement écartée, selon Pro Crêtes.

Si le canton du Jura veut vraiment connaître le niveau de bruit et d'infrasons produit par les éoliennes se trouvant sur son territoire, il doit engager ce type d'étude sur le terrain. L'attitude actuelle est d'autant plus regrettable, selon Pro Crêtes, que le Jura s'apprête à lever son moratoire sur la base de l'étude d'Equiterre, qui n'est que documentaire, alors que l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) Division bruit - mène actuellement une étude sur les nuisances et impacts des éoliennes, dont les résultats seront publiés à la fin de l'année 2013.

Source: AP

Arcinfo | 7 juillet 2012


1234

Seitenanfang
Impressum