Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


livre      epaw-youtube    rdp fed

 

 

Échos > 2017 > Franceole, fabricant de mâts pour les éoliennes, a été placée en redressement judiciaire

FR
France

bine_public
Le 23/06/2017 à 12:28
http://www.bienpublic.com/actualite/2017/06/23/franceole-seul-fabricant-francais-de-mats-acier-d-eolienne-en-redressement-judiciaire


Franceole, fabricant de mâts pour les éoliennes, a été placée en redressement judiciaire.

La nouvelle est tombée en catimini le 17 mai dernier. L'entreprise Franceole, fabricant de mâts pour les éoliennes, a été placée en redressement judiciaire. Une annonce qui passe mal du côté des représentants du personnel. "Nous sommes déçus de la manière. Nous attendons de voir les offres mais nous sommes persuadés que des emplois vont rester sur le tapis", expliquent les représentants.

L'entreprise possède une antenne à Longvic et une au Creusot en Saône-et-Loire.

Communiqué de presse des représentants du personnel

"Le 16 mai 2017 se déroulait un comité d’entreprise extraordinaire, réunion au cours de laquelle La Direction nous a informé de notre passage devant le tribunal de commerce dès le lendemain.

Celui-ci a prononcé  le redressement judiciaire de l’entreprise.

Certes, les salariés et les représentants du personnel étaient au courant de la situation financière. Mais la concurrence européenne suffit-elle à expliquer une telle situation dans une entreprise détenue par un groupe dirigé par la 153eme fortune de France ?

Depuis des mois la gestion de l’entreprise n’était-elle pas axée sur la seule préparation de ce redressement judiciaire ?

A l’heure actuelle, nous attendons des offres d’éventuels repreneurs, ce qui provoquerait d’après nos informations de nombreuses pertes d’emplois, tout ceci peut soulever quelques interrogations à juste titre.

Combien d’élus, de candidats ont visité cette entreprise modèle ?

Aujourd’hui le temps des promesses terminé  il faut passer aux actes.

Peut-on parler de diversification de transition énergétique et laisser  disparaitre ou fragiliser le seul fabricant Français de mâts acier d’éolienne ? Que vont devenir les 160 salariés répartis entre le Creusot et Dijon, qui ont fait maintes et maintes fois des efforts afin de produire toujours plus, mettant quelques fois leur sécurité en danger ? Qu’en est-il de l’avenir de nos sous-traitants/fournisseurs ? Combien d’emplois en danger dans ces entreprises ?

Le sort de nos 160 salariés sera-t-il fixé entre le 27 juin et le 29 juin, date butoir de dépôt des offres ?

Si dans un premier temps les salariés ont accusé le coup aujourd’hui ils veulent relever la tête.

Les salariés prendront leurs responsabilités, que chacuns les prennent à leurs niveaux."


1234

Haut de page
Qui sommes-nous ?