Nombre de visiteurs : Hit Counter by Digits
 

Paris:


livre      epaw-youtube  fed  rdp 

 

 

Documents > Bruit, santé > Infrasons et sons à basse fréquence - 1re partie : Une vérité enfin admise

Infrasons et sons à basse fréquence
Première partie : Une vérité enfin admise

La pollution sonore des éoliennes expliquée

Selon les auteurs, la source d'information est le lobby éolien des États-Unis et du Canada : AWEA-CanWEA. Voici donc le document scientifique sur lequel s'appuie l'illustration : Wind Turbine Sound and Health Effects - An Expert Panel Review, par Dr. Geoff Leventhall et al., et préparé pour American Wind Energy Association (AWEA) et Canadian Wind Energy Association (CanWEA), décembre 2009.

Voici l'illustration publiée par le Minneapolis Star Tribune, le 12 janvier 2010* :

* www.startribune.com/newsgraphics/81080252.html

Télécharger ce document

Agrandir

Please, download a Flash player

Get Adobe Flash player

Graphic by Eddie Thomas | Star Tribune | January 12, 2010

Agrandir

Télécharger ce document

Notons en particulier les points suivants :

Pulsing soundsTraduction du second paragraphe :

"Les sons de basse fréquence peuvent pénétrer murs et fenêtres et sont ressentis comme des vibrations et des changements de pression."

Notre commentaire :

Ce qui est ressenti comme "des vibrations et des changements de pression", ce sont en fait des infrasons. Si ce n'était pas le cas, ils seraient perçus come des sons audibles.
Des études récentes révèlent que les infrasons peuvent nuire à la santé des riverains, et se propagent beaucoup plus loin que le bruit proprement dit (10 km et plus). Nous les reproduirons bientôt ici même, dans la troisième partie.

Distance differencesTraduction libre :

Le bruit peut être moins fort sous l’éolienne que plus loin. Selon le vent, certains types de son s’accroissent avec la distance avant de s’atténuer.

Notre commentaire :

Voilà qui répond au journaliste “éolo” qui racontait qu'il avait “dormi comme un bébé au pied d'une éolienne” (en fait à 200 mètres “au vent”, donc du côté silencieux), et ne comprenait pas les gens qui se plaignaient de mal dormir beaucoup plus loin et sous le vent :

J’ai campé au pied d’une éolienne géante (et j’ai dormi comme un bébé) - Rue89 - 27 septembre 2012


1234

Haut de page
Qui sommes-nous ?